Bonjour, moi c'est Solenne :)

J'ai 32 ans et je suis auvergnate ( et fière! ) . 
J'ai vécu dix ans a Paris: c'est la que s'est développée mon entreprise, après des études hasardeuses entre droit et langues. C'est désormais dans mon cocon lyonnais que je vous accueille lorsque je ne suis pas en déplacement. J'ai commence la photo en 2009 au départ pour palier à ma timidité, puis c'est devenu pour moi un moyen d'apporter un peu de confiance à celles qui en ont besoin.
Ce qui me plaît dans mon métier, c'est de rencontrer des femmes, de vous rencontrer. J'aime vous ouvrir ma porte comme à une vieille amie que je n'aurais pas vue depuis longtemps. Autour d'un thé, on échange sur le pourquoi vous venez à moi, vos envies, vos besoins. Je pense pouvoir tout entendre et comprendre. Mon but est qu'on puisse ensemble, en confiance, fabriquer des images qui vous plairont. 

Je cherche à montrer — notamment avec la série « Sans complexe » que j'ai démarrée en 2015 —, que chacune d'entre nous peut être, doit être, vue telle qu'elle est. Je m'y attelle, en faisant ces photos que je veux brutes mais non sans douceur : peu de retouches, lumière naturelle, tons froids, poses harmonieuses (j'ai une passion pour les mains et les nuques). 

Pour finir, mon travail de photographe est largement dédié à ces femmes qui se laissent abriter quelques heures par mon regard que j'espère sensible. Mais je travaille aussi régulièrement avec des marques (lingerie, vêtements, bijoux) dont la démarche éthique, inclusive et féministe s'accorde à mes valeurs. Ça me plaît de pouvoir tout concilier. 





Ça c'est l'endroit dans lequel je vous accueille et où je vous prends en photo lorsque vous venez à moi à Lyon. J'aime les ambiances cosy, les plantes, les endroits où on se sent bien.
Je ne travaille qu'en lumière naturelle, c'est là que j'y prends le plus de plaisir.

Un peu de moi


1. La photo n'a jamais été une passion mais un moyen de contrôler mon introversion ( et c'est encore mieux ! )
2. Je suis partie à Paris sur un coup de tête. J'y ai passé 11 ans et j'y ai construit mon entreprise
3. Je suis introvertie et très empathique. J'essaie autant que possible de me mettre à la place de l'autre.
4. Mes vraies passions: manger et voyager ( comme tout le monde non? )
5. J'adore les plantes, j'en ai beaucoup à l'appartement. Ce sont mes collègues de travail !
6. Je ne peux retoucher sans un film à coté, impossible de me concentrer autrement.
7. Je décrirais mon travail en trois mots: Sensible, naturel, honnête
8. Je déteste être prise en photo.
9. Si je n'étais pas photographe j'adorerais avoir un petit café mignon ou faire un travail manuel ébéniste peut-être ) 

Ma Démarche

On peut developper des difficultés d'acceptation suite à divers événements: une grossesse, une rupture, une perte , une maladie, des violences en tout genre, ou tout autre étape compliquée.
Le chemin est long afin de se sentir mieux. C'est là que j'essaie d'être un maillon vers l'acceptation.
Lorsque je rencontre une personne, je me demande ce qui pourrait me donner une émotion.
Serait-ce une façon de parler ? De remettre une mèche derrière l'oreille ? Une fossette ? Un grain de beauté ?
Je trouve qu'un regard d'admiration voit des choses imperceptibles .
Et je veux figer la façon de se mouvoir qu'ont les personnes qui vous racontent quelques choses qui les touche.

C'est la mission que je me suis donnée : montrer de la plus douce des façons, ce qui ressort des femmes qui viennent me voir ( et qui l'on peut-être oublié ).
J'ai fêté mes presque 2200 shootings il y a peu. Je ne me rappelle pas ne pas avoir eu d'inspiration en voyant quelqu'un.

Quand on vient à moi, on vient dans un endroit neutre, sans jugement, pour échanger sur ce qu'on veut. On parle, on se livre, ou pas du tout.
Je ne suis pas là pour forcer, ni pour brusquer. Juste là, pour être là. Avec du thé, de la musique et toute la bienveillance possible.
Avec humour, compassion, et même dans le silence si il le faut.

Soyons honnête, un shooting ça ne change pas la vie, ça ne fait pas oublier ses coups de mou en un claquement de doigt.
Mais ça peut être le début de quelque chose, un déclic. C'est comme une accolade, ça aide à reprendre son souffle pour aller de l'avant.  

 

Souscris à la Newsletter Entre ton email pour recevoir ma newsletter. Il y en aura 4 par an: 2 pour annoncer mes déplacements et 2 pour annoncer des concours. Promis pas plus.
Merci !A bientôt !
Something went wrong. Please try again.
Using Format